RITES FUNÉRAIRES MUSULMANS

décès musulman

Chaque religion et chaque race a ses rites propres s’agissant des funérailles d’un décédé. Dans les religions chrétiennes et bouddhistes, on parle généralement de l’inhumation et de l’incinération. Que savoir donc des rites liés aux funérailles d’une personne musulmane ? Dans le rite funéraire musulman, la mort est perçue comme une passerelle vers un Nouveau Monde. Selon les croyances musulmanes, durant la période des quarante jours qui suivent l’enterrement, l’âme du défunt erre toujours dans sa tombe. Les rites funéraires musulmans exigent par ailleurs un délai d’inhumation à respecter. Vous voulez surement savoir quels sont les pratiques et comportements qu’interdit la tradition musulmane. Les rites funéraires musulmans se font en plusieurs étapes.

LE DÉLAI D’INHUMATION

Dans la religion musulmane, le délai d’inhumation est très court. Il est en effet de vingt-quatre heures (24h). Ainsi donc, si le décès a lieu le matin, l’inhumation devrait se faire dans l’après-midi après le coucher du soleil. Soit, si le décès est survenu dans la soirée, l’inhumation doit intervenir dans la matinée du lendemain. Le jour de l’inhumation, il est fait obligation aux hommes de se joindre au cortège. Toutefois, dans les pays comme la France, il est assez difficile de respecter le délai compte tenu des démarches administratives. Il en est de même lorsque le corps doit être extradé. Les autorités musulmanes recommandent alors l’inhumation dans les plus brefs délais.

A lire aussi : Plus d’informations sur les rites Musulman

LES INTERDICTIONS SELON LE RITE MUSULMAN

La religion musulmane est souvent célèbre pour ces interdictions. Dans le cas des rites liés aux funérailles, la religion musulmane fait interdiction aux femmes d’être au cimetière. La raison évoquée par le prophète serait que les femmes sont assez émotives. Cependant, selon les traditions, les femmes restent en retrait pendant la mise en terre, mais peuvent venir ensuite se recueillir sur le corps déjà recouvert. Il est aussi interdit de faire don de fleurs, car le plus important c’est la prière. Il est donc plus recommandé de prier que de poser des fleurs sur la tombe. Il n’y a aucune règle spécifique concernant l’habillement. Dans les usages, les musulmans s’habillent de façon sobre et discrète.

A voir également : Plus d’informations sur les cartes de remerciement

LA TOILETTE RITUELLE

Il est prévu dans les traditions musulmanes une toilette rituelle. Elle est faite pour purifier le corps. Dans la pratique, on pose la tête de la dépouille vers la Mecque et on la lave trois fois puis on l’essuie et l’enveloppe dans un nombre impair de tissus blancs. Cette toilette doit être faite par quatre personnes du même sexe que le défunt. Mais, il est autorisé au veuf ou à la veuve de faire la toilette de son conjoint.

A voir aussi : Comment choisir son vélo d’appartement ?

LE DÉROULEMENT DE LA MISE EN TERRE

Il existe plusieurs règles pour la mise en terre du défunt. Déjà, la religion exige que le corps soit transporté jusqu’à la tombe pendant que l’on récite le shadaha (il n’y a de Dieu que Dieu et Muhammad est son prophète). Pour les obsèques, l’imam prononce des prières qui comprennent des glorifications d’Allah. Il y a plusieurs autres prières qui corroborent à la cérémonie.